100 CHEVAUX SUR L'HERBE : Bien plus qu'un Refuge soignant 120 équidés 




WHITE BIRD
Un Regard qui sauva deux vies !
ANNIVERSAIRE  :  30/04/1980
ARRIVE(E) AU REFUGE  LE :  27/04/2002
WELSH  HONGRE  
DECEDE(E) LE  24/03/2014



En sauvant Majestée, j’ai été surpris de voir à côté d’elle, un couple de vieux welsh à la robe blanche, très très maigres, le poil fort terne, les sabots pas entretenus depuis très longtemps et pire :  jetant tous les deux du nez.
La ponette d’ailleurs était accablée par de très fortes purulences au nez (ce qui indiquait qu’elle était atteinte d’une importante infection qu’il fallait d’urgence soigner).
Comment rester de marbre devant ces deux misérables et savoir que selon un oui ou un non que vous prononcez : le sort de ces malchanceux en dépendra !

C’est impossible ou alors il faut avoir un coeur de pierre pour fermer ses yeux....   Au départ le maquignon voulait avoir 220 euros pièce pour les welsh et j’ai réussi à descendre le prix à 150 euros : j’avais donc déboursé 300 euros pour sauver ce couple si attendrissant.
Bien sûr si le marchand n’avait pas changé son prix : je ne les aurais pas acquis car je ne veux pas non plus gonfler le portefeuille de ces hommes sans scrupules.  Le tout est de payer un cheval le même prix que la boucherie.
Je sais que certaines mauvaises langues reprochent à des défenseurs d’animaux comme nous de céder de l’argent à des marchands véreux pour sauver des chevaux de l’abattoir.  Non sans méchanceté , ils affirment que c’est un leurre dans la protection animale.  Que ces personnes bien campées dans leurs douillets bureaux de protection animale nous expliquent alors comment faire autrement pour arracher ces animaux aux crochets des bouchers !
N’est-il pas plus approprié pour un véritable ami des animaux de se réjouir sincèrement du sauvetage même d’un seul animal plutôt que de clamer dans le confort de l’arrière des grandes stratégies fort générales et des critiques envers ceux qui déploient leurs temps et leurs humbles efforts à enlever des misères à leurs tragiques destins.
Si tous les amis des animaux se donnaient la main , il y aurait tellement moins d’animaux malheureux..