CHANCE
Le cheval qui ne voyait pas....
ANNIVERSAIRE  :   12/06/1999
ARRIVEE AU REFUGE  LE :  4/01/2007
JUMENT FRISON AVEUGLE 
DECEDE(E) LE 9/06/2009


Un peu à l’écart des autres chevaux, une jument frison est attachée aux barrières, proie bien mise en évidence et toute indiquée à la rapacité des marchands de viande...  Lorsque nous l’approchons la jument dans un accès de nervosité frémit d’épouvante  Dans un déchaînement de panique , elle s’agitait  comme si elle cherchait à se délier obstinément de son lien pour fuir... craignant vraisemblablement de nouveaux et rudes coups.   En réalité, ce pauvre  cheval qui n’a que 7 ans est complètement aveugle.  C’était une véritable tragédie pour cette handicapée   de se retrouver ainsi prisonnière  à l’une des plus cruelles destinées.  Avec de la douceur et des mots, je suis parvenu à calmer l’élan de  sa peur affreuse.  A la vue de cette condamnée, qui sentait son existence  fuir sur ce marché:  je fus immédiatement pris du désir de l’entourer de protection et  de lui donner les soins les plus tendres.... En déboursant 500 euros  j’ai eu le bonheur de la sauver .. Nadine sensible tira immédiatement de sa poche 300 euros pour m’aider à l’acheter. Ce fut un moment très émouvant de savoir que nous étions les sauveurs inespérés de cette infortunée (qui était le cas le plus poignant du jour) et que désormais, nous pourrions veiller sur elle. 

Enfin, Magali qui nous accompagnait avait décidé de sauver et d’acheter  un cheval de l’abattoir et son attention se fixa sur un cheval alezan de taille moyenne de 8 ans.   Très vite, Magali fondait de tendresse pour lui et  sentit que le cheval très gentil  lui était  particulièrement reconnaissant  de son  magnifique geste.  Ce cheval a réussi à trouver en Magali une merveilleuse compagne qui serait pour lui beaucoup plus sûr que ses anciens propriétaires...

Ce jour-là nous avons donc réussi à arracher 4 chevaux  à ces bouchers qui voulaient les empêcher de vivre .

 A chaque fois que nous franchissons le seuil de notre refuge avec dans nos vans de nouveaux équidés  enlevés de ce cauchemar sans nom nous avons un sentiment immense de bonheur    ainsi  que celui d’être utile et de compter pour ces victimes 

Pour eux, 100 CHEVAUX SUR L’HERBE est un univers enchanteur où  si les équidés ne prennent peut-être pas tout à fait un bain de jouvence mais renaissent certainement et reprennent goût  à une nouvelle  et belle vie où ne  remontent  plus à la surface de leur esprit les souvenirs douloureux d’une vie où il ne représentait rien  d’autre qu’un morceau de viande...