100 CHEVAUX SUR L'HERBE : Bien plus qu'un Refuge soignant 120 équidés 




MAGIE NOIRE
L'abattoir comme ultime voyage
ANNIVERSAIRE  :   29/04/1986
ARRIVE(E) AU REFUGE  LE :  3/04/2007
DECEDE(E) LE 22/03/2011
Elles allaient être embarquées pour l’ultime voyage : celui vers les usines de la mort... heureusement 24 h avant : 100 CHEVAUX SUR L’HERBE les a sauvées... et en prend soin dans son grand refuge...
Lorsque nous avons appris que nos amis de l’oeuvre de Pech Petit (en France) étaient disposés à sauver, par notre biais, un cheval de race frison de la boucherie, il n’a pas fallu dire davantage afin que nous contactions un maquignon qui pourvoit en chevaux chaque semaine plusieurs abattoirs du pays.  Avec l’association Horse Rescue, nous avons décidé de nous rendre ensemble chez cet individu qui n’a comme seul intérêt l’argent et dont le fond de commerce sont les pauvres os de chevaux, la plupart du temps, à bout de force et à bout d’espérance... Pêle-mêle une vingtaine d’équidés étaient réunis ce jour-là sur une petite piste derrière un hangar.
D’autres chevaux pourrissaient dans des boxes sombres et sales de l’écurie.

Là tout respire abandons, souffrances et puanteurs.  Tous les équidés présents allaient constituer le prochain convoi qui partirait le lendemain matin vers les abattoirs... Ici personne à part les membres de notre équipe ne s’intéressent à eux.  Nul âme charitable pour ces équidés qui n’existent déjà plus... Tous ces infortunés sans exception partiront vingt quatre heures plus tard, pressés dans des camions qui les conduiront aux usines de boucherie.  Nous découvrons une jument frison, les yeux hagards, les omoplates saillantes, décharnée : un véritable squelette vivant, mangée par les poux et la vermine.  Un véritable choc qui nous fit éprouver un élan spontané vers cette vaincue de l’enfer.  Nous nous approchions d’elle, si silencieuse, déjà enterrée par la faillite de sa sombre existence.  On enleva cette malheureuse pour 500 euros à ce marchand meurtrier... Tapi au fond d’un coin de la piste se tenait à l’écart péniblement une vieille petite ponette shetland.  Appuyée avec difficultés sur ses pieds dans la gadoue, malade, elle respirait avec peine, les naseaux étant obstrués par des gros jetages purulents.  Nous avons réussi à abaisser son prix de sauvetage 75 euros (prix demandé 100 euros).  Nous ne pouvions moralement pas laisser traîner cette misérable si exténuée chez cet individu qui avec sa criminelle entreprise envoit à la perdition tant de vies pour multiplier les billets de son sale portefeuille.  A la vue de tous ces malheureux qui allaient être assassinés honteusement, «Horse Rescue» a pour sa part sauvé trois autres condamnés une vieille jument haflinger au regard si attendrissant, une autre jument frison et un jeune poney welsh.  

Au total donc, nous avons réussi ensemble à sortir cinq équidés de ce misérable troupeau à la merci cruelle des bouchers.  Pour Magie Noire, la frison maigre et Lady Caramel, la shetland (noms donnés par notre équipe) tout va pour le mieux désormais... La vie se présente sous un meilleur jour pour ces deux pauvres juments.  Leurs yeux naguère si tristes brillent de reconnaissance... Magie Noire ne craint plus l’homme et confiante vient à nous persistant à croire à notre bonté alors qu’elle a été victime si longtemps de tant de méchancetés. 

Lady Caramel est guérie et a compris très vite que nous l’avons sortie des ténèbres.  Le bonheur l’inonde et dès son arrivée au domaine elle se rapprocha de nous.  L’état de santé de «Magie Noire» nous interdit néanmoins de lui imposer un long déplacement et nous oblige par conséquent à renoncer à la confier à l’oeuvre de Pech Petit.  Notre protégée demeurera dès lors ici au domaine avec sa compagne d’infortune Lady Caramel.  Assurément, c’était le destin signé pour ces deux très braves juments qui méritent bien d’oublier tout leur calvaire d’autrefois... ​​​​​​​