100 CHEVAUX SUR L'HERBE : Bien plus qu'un Refuge soignant 120 équidés 




NORDWIND
une chance inespérée dans sa vie... 
ANNIVERSAIRE  :   20/05/1990
ARRIVE(E) AU REFUGE  LE :  30/10/2015
HALFINGER HONGRE  
DECEDE(E) LE 11/08/2016
  Il y a quelques années , à cause d’un curateur tournant plus obsessionnellement  ses pensées vers les résultats financiers que la moindre once de  compassion  plusieurs haflingers  saisis allaient partir hélas vers les tueries cruelles des abattoirs. 

Madame Putseys n’aurait pu résister à la violence de cette décision sans réagir et a voulu  sauver ces malchanceux équidés dont la mort représentait essentiellement  un apport opportun d’argent pour cet avocat mandaté par la justice. 

Hélas très vite : plusieurs infortunés ont grossi le nombre d’équidés achetés par des maquignons qui les ont embarqués brutalement  dans le mauvais camion .
S’ il n’y avait plus aucun espoir pour ces malchanceux : il en restait 3 qui allaient eux-aussi subir les  humiliantes épreuves des abattoirs.  Aucune pitié n’était à espérer de la part de l’administrateur des biens qui ne s’inquiétait pas de ces vies qu’il mettait avec désinvolture en perdition. 

Sans perdre de temps et avec toute sa générosité , Madame Putseys émue s’est chargée  de ces 3 équidés, les a rachetés et a loué spécialement pour eux une vaste prairie près de Charleroi.  Le coeur de ces 3 haflingers était empli d’un bonheur indéfectible.. Le temps passa merveilleusement,  même si après plusieurs années un des haflingers prit le chemin des étoiles  entouré de l’amour de Mme Putseys. 

Hélas un immense découragement s’empara de Mme Putseys lorsqu’un jour elle apprit que les chevaux   devaient quitter les lieux brouillant à nouveau le destin de ses animaux.    Comment ne pas être effrayé brusquement par ce subit empêtrement ?  Pendant une année  - malgré ses appels incessants Madame Putseys se heurtait à un  mur d’indifférence et de silence.  Ni personne ni  aucune association n’étaient disposé à porter secours et à accueillir ces 2 chevaux âgés.

Stéphanie la fille de Madame Putseys nous fit part de la situation périlleuse des chevaux (menacés d’euthanasie sans solution) et nous avons immédiatement compris que sans nous, ces pauvres chevaux allaient désespérément vers la fin. 
Dire notre compassion pour ces malchanceux et notre reconnaissance pour le magnifique dévouement de Madame Putseys pour ses chevaux est superflu . Mieux vaut laisser parler les faits  et nous avons décidé d’offrir le toit protecteur de notre refuge à ces deux équidés. 

Nous aurions fait preuve d’une bien grande inhumanité en restant hermétiquement  fermés à la détresse de ces animaux sauvés grâce à  Madame Putseys qui n’a jamais épargné sa peine pour eux.  

Nordwind et Hanne vivront unis jusqu’à la fin de leur existence ici au domaine de 100 CHEVAUX SUR L’HERBE.  Toute notre équipe se montrera toujours fort prévenant pour eux comme pour tous les autres protégés pour lequel nous professons un dévouement sans borne et ce depuis tant d’années.   Chez nous, les exigences de l’âme et du bien-être pour les équidés sont haussés au paroxysme.... et rien n’est jamais trop pour eux..