100 CHEVAUX SUR L'HERBE : Bien plus qu'un Refuge soignant 120 équidés 




NORA
Ce jour-là nous avons rendu la vie 
à cette jument aveugle
ANNIVERSAIRE  :   1/01/1976
ARRIVE(E) AU REFUGE  LE :  24/09/2008
JUMENT DE SELLE AVEUGLE
DECEDE(E) LE 21/06/2010
​​​​​​​
Comment  certains maquignons ne rompent-ils pas la glace de leur coeur?   Ainsi celui qui détenait «Nora» cette jument alezan dont les yeux éteints semblent être toujours à la recherche de quelque chose.  Aveugle,  maigre et fort âgée, tous les malheurs de la vie  semblaient  avoir fondus sur ses pauvres épaules.    
Parmi d’autres chevaux, cette misérable attendait d’être expédiée à l’abattoir.   Et ce temps  devait lui paraître une éternité car dans son box cachot, il ne restait plus aucun épis  ni de paille ni de foin, ni de grain.   Cette jument ne pouvait que piétiner son fumier qui pourrissait dans cette sinistre geôle.  Ce marchand endurci plombait  délibérément ses sentiments pour ses prisonniers dont il est le maître de la vie et de la mort.   Ce qui est meurtre pour les protecteurs d’animaux comme nous est affaire d’argent pour lui.
Voilà l’aboutissement d’un cheval esclave  comme Nora qui fort probablement a servi toute sa vie dans un manège qui s’est rassasié de toutes ses possibilités jusqu’au jour où la vue de Nora glissait totalement dans le noir , elle n’était donc plus exploitable.  
Répudiée , ayant servi jusqu’au bout, Nora était abandonnée au monde cruel de  la viande chevaline.    
Cette brave jument, qui ne voyait rien ressentait cependant le choc et une pesante lourdeur  l’envahissait devant la cruauté et la passivité des gens. 

Elle comprenait que pour elle, tout était fini et qu’en ce monde tout ce qu’elle avait donné de toute sa personne aux humains était subitement enseveli dans l’oubli et l’indifférence.
Ce monde est un univers sans chaleur, sans respect et considération à la vie.
En réalité toutes les valeurs sont fausses et illusoires..  La vie ne compte pas.  Personne ne s’avise de jeter un regard compatissant sur une jument  aveugle qui croupit dans le malheur. Preuve éloquente de la douleur de son existence : Nora balance continuellement son corps de droite à gauche et inversement.   Elle tique à l’ours , comme on dit,  il s’agit d’un trouble du comportement adopté par des animaux s’ennuyant profondément. 

Heureusement,  un matin nous avons été averti du cas malheureux de Nora et nous avons redoublé tout notre zèle pour l’arracher de là.
Et ce fut dans un état d’heureuse satisfaction que nous avons fait monter cette infortunée jument  dans notre van.  Direction  : notre refuge, un paradis pour de tels équidés.

L’horloge de la vie allait reprendre pour  Nora.... Au refuge,  même si sa cécité l’handicapait, elle se rendit compte très vite de l’abondance à la fois de sentiments et de nourriture qui lui était réservés.
C’était si bon pour elle de sentir tout d’un coup la profusion de gentillesse des humains  et de se chauffer à la tendresse  et à la compréhension des volontaires de 100 CHEVAUX SUR  L’HERBE.  
Nous  ne connaissons   que trop bien ce cheminement de malheurs qui s’enchevêtrent dans l’existence des chevaux de manège   et même si ce n’est pas facile de leur faire désapprendre ce qu’ils  ont enduré - avec le temps et la patience, nous réussissons toujours à redonner goût à la vie à nos pensionnaires.

L’histoire de Nora parle  au coeur de ceux et celles qui ont une approche d’amour et qui par la force de leurs sentiments peuvent sonder et comprendre ce qu’un animal peut  réellement ressentir.

Ainsi grâce à Monsieur et Madame MAHIEU DECROIE  Nora et  trois autres poneys (voir pages suivantes)  ont pu être tirés  de l’enfer ainsi qu’ échapper définitivement à leur terrible destinée.   A l’occasion de leur noces d’argent , ce couple  sensible a souhaité  financer le sauvetage d’équidés dont la tête allait tomber aux abattoirs.   
Voilà un splendide gage d’amour, d’une haute noblesse d’esprit qui confère toute notre  profonde  et sincère reconnaissance  ainsi que  nos remerciements les plus chaleureux.