100 CHEVAUX SUR L'HERBE : Bien plus qu'un Refuge soignant 120 équidés 




VENUS
14 jours d’espoir et une lourde impression d’échec
ANNIVERSAIRE  :   1/11/1983
DATE DE SON SAUVETAGE LE :  6/10/2003
DECEDE(E) LE 23/10/2003


Comment ne pas être touché en voyant  sur ce marché d’Utrecht  cette brave créature dont les cris avaient beau être silencieux , on sentait toute sa détresse et misère morale.
Trahie, bafouée, chassée après avoir élevé son petit (elle avait encore du lait dans les mamelles), VENUS une petite jument alezane  exploitée a eu indéniablement un cortège de souffrances, de privations et de déceptions...
Nous l’avons enlevée de-là et Pili  touchée par les blessures morales saillantes de cette pauvre jument me demanda de la prendre chez elle..
Notre amie voulait absolument lever un peu de soleil dans l’âme constamment meurtrie de Venus.
Hélas malgré le dévouement de Pili, Vénus n’allait pas bien... elle ne s’alimentait pas...
N’ayant goût à rien, elle semblait vouloir abdiquer de la vie  Les secrets de son existence et fort certainement l’empressement des hommes à lui retirer son bébé ont battu son coeur à mort piétinant   à jamais, semble-t-il des espoirs de jour meilleurs.
Ses yeux, son attitude, son corps exprimaient à eux-seuls  les dommages provoqués par  ceux qui l’ont calomniée.
Malgré toutes ses tentatives Pili n’arrivait pas à desserrer cette étreinte de l’abandon de vivre de cette jument.
De jour en jour, Venus fléchissait toujours plus bas.. malgré l’affection que lui témoignait   notre volontaire.   Souvent, Pili restait près d’elle à lui chanter des berceuses et notre protégée montrait un vif plaisir à l’entendre...
Mais hélas malgré ces gestes et regards d’amour l’avant dernier jour, la bouche de Vénus semblait comme paralysée ou insensible... la lèvre inférieure pendait...
Le vétérinaire  laissa une dernière chance de voir les médicaments agir...
Mais le lendemain, Vénus tomba encore plus dans les profondeurs abruptes de la souffrance..  Elle gémissait, se  couchait, se relevait sentant la vie s’échapper d’elle. Tant de luttes intérieures, de tragédies ne pouvaient que la faire ployer de fatigue et d’épuisement.    Il n’y avait plus rien à faire et Vénus rejoignit les étoiles du ciel...
Un peu avant midi, cette douce jument ne rouvrit plus les yeux.  Elle nous quitta  entrant désormais dans un monde meilleur où la méchanceté, la dureté, l’égoïsme et la cruauté s’évanouissent et cèdent la place à la sérénité éternelle.
Nous aurions tellement aimé  lui donner plus....    
Merci à Pili pour avoir tenter de donner des heures lumineuses à notre petite chouchoute qui, j’en suis convaincu  de là où elle se trouve nous remercie avec toute l’effusion de son coeur et dit à Pili : 

« Merci pour tout ce que tu as fait pour moi.. Tu es sûrement la meilleure des humains que j’ai côtoyés dans ma vie et ma rencontre avec toi a été un bienfait immense.
Stp toi, Marc , les membres de l’association  et tous les autres, n’arrêtez SURTOUT PAS, continuez à faire pour d’autres chevaux dans la souffrance et la détresse ce que vous avez déployé pour moi si généreusement: ils ont tellement besoin, vous le savez, d’humains aussi précieux que vous.

Ne pleurez pas, les larmes ne les aideront pas  : seuls votre amour, votre disponibilité, votre détermination à les soulager seront pour eux le meilleur pansement à toutes les déchirures causées par la dureté de certains hommes.  
Mais cela, je suis persuadé , vous le savez... et le jour où une nouvelle fois, vous aurez arraché un autre malheureux à son infortune, vous saurez que de là où je suis, mes yeux éblouis de bonheur cligneront comme pour vous applaudir chaleureusement et vous dire encore une fois :«MERCI».