100 CHEVAUX SUR L'HERBE : Bien plus qu'un Refuge soignant 120 équidés 




SNIPPER
Depuis qu’il est né ce cheval a triomphé de son handicap et nous avons voulu lui donner «La Vie»

ANNIVERSAIRE  :   19/11/2006
ARRIVE(E) AU REFUGE  LE :  12/11/2008
PUR SANG  HONGRE  
DECEDE(E) LE 27/10/2015

C’est depuis sa naissance que Snipper traîne son handicap.  Fort probablement à l’aube de sa vie un de ses congénères adultes n’a pas pris garde et aurait piétiné et écrasé malencontreusement son pied.  Ce dernier tordu et aplati complètement  sur la deuxième et troisième phalange ne permet plus la moindre flexion. Toute l’existence de Snipper sera minée par cette déformation aussi impressionnante que  mutilante.  Heureusement  cette déficience n’entraîne aucune souffrance.  

Malgré tout,  depuis le début, Snipper avait en lui quelque chose d’irréductible, un attachement à la vie plus fort que tout , un sentiment du devoir et de la volonté de vivre malgré son infirmité irrévocable.
Hélas l’homme duquel dépendait le sort de Snipper n’eut qu’un regard de dédain pour ce poulain estropié.  Son handicap lui enlevait de la valeur et le seul intérêt que cet homme rude et sournois  pouvait encore avoir est son prix en boucherie. 

Impitoyablement Snipper s’est  donc retrouvé sur un marché au chevaux dans le sud de la France.   Là on achète des êtres pour les tuer.  Qu’ils soient en bon ou en mauvais état, ces malheureux  ne sont plus que de la marchandise qu’on amène sur la place pour être vendus avec le plus de profit. 
Plongé dans les plus profondes ténèbres, Snipper n’avait plus qu’un seul espoir celui de tomber sous un  regard sensible et compatissant. 
Mais cela relève du miracle car  les acheteurs qui sont là disputent férocement les lots de chevaux pour alimenter leurs criminelles entreprises de boucheries.

Irène Rannou défenseur des animaux   présente sur place enveloppa  immédiatement Snipper d’un regard d’affection et de brûlante compassion. Imaginant sans peine vers quoi allait partir ce cheval infirme, sans hésiter elle  le troqua contre quelques billets  . 
Snipper était sauvé ! Derrière les lourds nuages depuis le début de son existence,  le soleil se pointait enfin pour lui !

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, Véra Ponet et son oncle avec tout leur amour offrirent leur maison  à ce Pur Sang invalide.
Véra finança spécialement le transport de Snipper du fin fond de la France jusque dans sa belle contrée de Flandre en Belgique (900 km).

A partir de là, les jours de Snipper coulaient comme du miel.   Ses journées n’étaient que bonheur, bienveillance et respect de personnes aimantes et attentionnées qui se réjouissaient tout simplement de faire le bonheur de ce gentil cheval.
Hélas cette joie fut de  courte durée... Un an et demi après son arrivée en Belgique, l’oncle de Véra décéda subitement.

Et malgré leurs désirs intenses et sincères, ni Véra, ni sa Maman  n’avaient la possibilité réelle  de poursuivre leur dévouement pour Snipper.  Il fallait à tout prix trouver un foyer capable d’accueillir ce Pur-Sang affublé d’un tel handicap.

A nouveau, la vie se déchira durement  pour ce malchanceux . Personne ne s’avisa de jeter un regard sensible sur cet infortuné . Tout le monde tournait le dos pour  le loger ou l’ accueillir.  Un cheval  au pied brisé  n’attire assurément  que le mépris et l’inconsidération.   Condamné à  la solitude et  à la désinvolture des gens , après cette lueur de bonheur en Belgique pouvait-il descendre à nouveau si bas  ? La plupart du temps , le coeur des gens se vide dès que leurs intérêts  viennent cogner à leur porte.   
La vie d’un cheval handicapé ne compte pas dans ce monde de facilités.. et bien peu sont prêts à s’en imposer la charge.

Véra ne sut que dire lorsque nous avons décidé d’offrir notre refuge pour Snipper.   La gratitude l’embarrassa au-delà de toute expression mais l’histoire de ce cheval nous avait fait tant de  peines que nous devions lui tendre notre coeur  et nos secours.     
Si notre monde est un univers d’égoïsme et de cruauté, nous éprouvons chez 100 CHEVAUX SUR L’HERBE le besoin de réparer et de donner  du bonheur et de la sécurité à des êtres meurtris par la dureté de la vie.   Nous ne voulons pas les laisser dans la misère et dans l’injustice ! Une énorme force nous pousse à  chaque fois à leur donner amour, bien-être et protection.

Et cet amour résonne aujourd’hui très fort dans le coeur de Snipper qui, croyez-nous,  ne recule pas à piquer un petit galop (malgré son handicap) dans nos prairies comme pour nous dire avec force :
«Merci, vous êtes si bons !».

Notre domaine, notre  refuge sont pour Snipper une étoile qui brillera dans ses yeux jusqu’à son dernier jour.